samedi 26 décembre 2009

retrouvailles

Quelques semaines au loin, les trottoirs de la ville et les cris de la modernité.
Et puis, le jour de Noël, retrouvailles sous ton soleil, ton écume.
Cheval dansant au bord de l'eau.
Char à voile traçant sa course rectiligne dans la lumière.
Oiseaux regroupés sur le miroir de la marée montante.
Nuages des peintres, dunes découpées.
Alors la chanson est revenue en moi...
J'habite ici, sur cette plage immense.
Je vous aime gens que j'ai aimés, peuple d'amis émouvants, amour devant, bestioles à Bon Dieu
Marin sans bateau,
Ma maison et son piano désaccordé, mes chansons, mes gâteaux au beurre
Les fleurs nues au coeur de l'hiver
Je fais mon printemps à Noël
Le vieil arbre bourgeonne encore
Sur la plage, dans mon petit bonheur, j'ai laissé une nouvelle fois l'eau me mouiller les pieds
Elle était fraiche et prometteuse
Rieuse et neuve
J'aime quand les vagues me lèchent les pieds
Je suis en impatience de ton petit coeur, tige fraîche et tendre
A quatre heures, la lumière est déjà oblique.