mardi 12 août 2008

Douces

Elles sont douces à Plovan, les cuisses de la baie d'Audierne où je me suis réfugié, les yeux grands ouverts sur le nouveau Monde.